Notre foi

Notre Église s’inscrit dans la famille des Église chrétiennes.

 

Elle affirme sa foi en Dieu le Père, créateur de tout ce qui existe. Dieu veut entrer en relation avec chacun des êtres humains qu’il a créé, afin de lui faire vivre une vie harmonieuse et pleine de sens, qui se poursuivra éternellement après la mort (c’est ce que l’on appelle le Salut). Pour rétablir cette relation dont nous constatons chaque jour qu’elle n’est ni évidente, ni harmonieuse (nous appelons cette situation le « péché ») , nous croyons que Dieu est venu en Jésus-Christ, Dieu le Fils pour rétablir cette relation brisé dans le cœur de tous ceux qui mettent leur foi en lui (Évangile de Jean, chapitre 3 verset 16 : « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. ». Jésus Christ est mort et ressuscité (Lettre de Paul aux Romains, chapitre 4, verset 25 : « Jésus notre Seigneur (...) a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification. »). Notre Église affirme que depuis que Jésus-Christ ressuscité a rejoint le Père, c’est par le Saint Esprit de Dieu qu’elle est guidée, qu’elle affirme sa foi, et qu’elle vit pour témoigner de cette Bonne nouvelle.

Le Synode national de L’Église protestante unie de France adoptera une nouvelle déclaration de foi au synode national le 28 mai 2017.

Les Réformateurs (Martin Luther, Huldrich Zwingli, et Jean Calvin, pour ne citer que les plus célèbres) ont affirmé de grands principes directeurs de la vie des Églises issues de leur mouvement :

 

À Dieu seul la gloire :

Rien n’est sacré ou absolu en dehors de Dieu. Les Protestants contestent le caractère absolu de toute entreprise humaine. Au nom d’un Dieu de liberté, ils proclament la liberté de conscience de tous les êtres.

 

La grâce seule :

La grâce est l’amour gratuit et originel de Dieu pour l’humanité. Indépendamment de ses mérites, l’être humain est déjà sauvé. Cette confiance de Dieu le rend responsable. Ainsi aimé, l’homme est apte à aimer son prochain.

 

La Foi seule :

La Foi naît de la rencontre de l’être humain avec Dieu. Elle peut être l’issue - ou aussi le début - d’un chemin difficile mais jamais inaccessible.

 

La Bible seule :

La Bible est la seule autorité reconnue des Protestants. L’intelligence de son message aujourd’hui provient de l’action de l’Esprit de Dieu dans l’esprit de chaque lecteur croyant.

 

Des Églises toujours à réformer :

Les Églises rassemblent tous ceux qui mettent leur foi dans le Dieu de Jésus-Christ, notamment par le baptême et la Cène. En tant qu’institutions, elles n’exercent pas de médiation entre les fidèles et Dieu. Communautés humaines, elles évoluent sans cesse au rythme de l’humanité et de l’action de l’Esprit de Dieu en leur sein.

 

Le Sacerdoce Universel :

Chaque baptisé a une place identique dans l’Église, qu’il soit laïc ou pasteur ; ce dernier n’est pas un personnage à part mais celui ou celle à qui sa formation théologique permet d’animer la communauté. Le témoignage de la foi et de l’engagement dans le monde est donc le devoir de tous les Protestants membres des Églises.