Groupe oecuménique

L’œcuménisme est un mouvement interconfessionnel qui tend à promouvoir des actions communes entre les divers courants du christianisme, en dépit de leurs différences doctrinales, avec pour objectif l’unité visible de l’Église. Il est né de la conviction que tous les chrétiens, quelques soient leurs dénominations, peuvent se reconnaître enfants du Père.

 

L’œcuménisme sur Brest et le Nord Finistère est une réalité qui recouvre des formes très diverses.

 

Il y a ainsi des groupes de rencontre et de partage.

Sur la ville de Brest, le groupe existe depuis une vingtaine d’années. Il rassemble une dizaine de personnes, qui partagent autour de la lecture d’un document portant sur le dialogue entre confessions chrétiennes, ou sur une étude biblique (ainsi, cette année, nous étudions le parcours de la lettre aux Romains proposé par une équipe de la Fédération protestante de France et intitulé Marcher selon l’Esprit). Ses participants ont été d’horizons variés. Actuellement, il regroupe des catholiques et des protestants et se réunit dans la salle paroissiale de l’église catholique Saint-Marc.

Un autre groupe existe sur le Nord Finistère, lui aussi depuis de nombreuses années. Rassemblant des membres de l’Église Protestante Unie, de l’Église baptiste et parfois de l’Église catholique, il s’articule autour du partage d’un repas et d’un échange sur un texte biblique ou de la tradition des premiers chrétiens (ainsi cette année, le Credo). Chaque rencontre se déroule chez un des participants qui ouvre les portes de sa maison pour l’occasion.

Un groupe de prière œcuménique se rencontre une fois par mois dans les locaux de la paroisse protestante, 36, rue Voltaire. La prochaine réunion aura lieu le 20 juin 2017 à 18h00.

 

Mais ce sont aussi des célébrations régulières.

Au temple baptiste de Morlaix, une fois par mois dans l’année.

À la chapelle Saint-Hernot de Morgat (presqu’île de Crozon), durant les mois de juillet et d’août.

Bien sûr la semaine de prière pour l’unité des chrétiens est un temps fort de ces célébrations, que ce soit sur Brest, Crozon, ou Morlaix.

Il faut aussi citer les célébrations annuelles de la Journée Mondiale de Prière des femmes, fidèlement conduites par différents groupes sur Brest ou Morlaix.

L’A.C.A.T., dans son combat contre les atteintes aux droits de l’Homme, est aussi une action œcuménique significative. Deux groupes existent, l’un à Morlaix et l’autre à Brest. Un troisième pourrait peut-être voir le jour sur la presqu’île de Crozon.

 

Cela nous oriente aussi vers l’œcuménisme de service, qui s’incarne sur Brest avec l’association « S.O.S Réfugiés du Moyen Orient ». Regroupant des catholiques, des évangéliques et des protestants, elle organise l’accueil de deux familles de réfugiés dans l’agglomération de Brest.

 

Enfin, les liens avec les Églises évangéliques vont en s’intensifiant. En plus d’une célébration annuelle fin octobre ou début novembre, à l’occasion de la fête de la Réformation, nous partageons aussi un culte commun pour la semaine de l’Alliance évangélique et des échanges de chaires entre pasteurs sont prévus sur l’année 2017. Les célébrations du cinq-centième anniversaire de la Réforme seront également l’occasion d’actions communes.